Une plante a poussé sur la lune !

Image source - Pexels.com

La Chine est entrée dans l’histoire au début du mois en étant les premiers Terriens à se poser sur la face cachée de la lune (la face qui ne fait jamais face à la Terre). Maintenant, ils ont une nouvelle annonce encore plus étonnante : ils ont réussi à être les premiers à y faire pousser une plante.

Le 15 janvier, l’atterrisseur lunaire Chang’e-4 a renvoyé des images d’une graine de coton en train de germer dans une mini expérience de biosphère. Ce n’est qu’une des nombreuses expériences lunaires fascinantes de la Chine qui, franchement, font honte au programme spatial américain (une question qui a plus à voir avec la politique et le financement qu’autre chose).

 

La Chine est en train de faire des expériences sur la Lune

Selon la revue Nature, les astronautes tentent de construire une minibiosphère pour tester la possibilité de créer de plus grandes biosphères autonomes sur la lune.

L’Administration spatiale nationale chinoise a publié les photos des nouvelles pousses de coton qui semblaient pousser aux côtés d’autres plantes germées. Selon le South China Morning Post, le responsable de l’expérience, le professeur Liu Hanlong, a déclaré que les graines de coton ont été les premières à germer. De plus, il y avait également des plants de colza et des graines de pommes de terre qui poussaient dès samedi.

 

L’expérience a été menée par le professeur Liu Hanlong

Le scientifique qui a conçu l’expérience chinoise d’écologie lunaire, le professeur Xie Gengxin, a déclaré que 6 organismes ont été choisis pour le voyage (en plus des humains) : 

  • le coton ;
  • le colza ;
  • la pomme de terre ;
  • l’Arabidopsis (ou cresson de roche) ;
  • la levure ;
  • et la mouche à fruits. 

Cette dernière pourrait signifier que nous aurons bientôt des nouvelles de la première naissance d’une créature terrestre sur la lune aussi !

Liu a choisi ces organismes pour son micro-écosystème parce que chacun d’entre eux assumerait un rôle soit de “producteurs, de consommateurs et de décomposeurs”. Les plantes, scellées à l’intérieur d’une boîte de conserve solide et résistante aux radiations, produiront de l’oxygène et de la nourriture afin d’assurer la subsistance des mouches à fruits. La lumière naturelle de la Terre est présente dans des tubes spécialement conçus pour encourager la photosynthèse. La levure aidera ensuite à décomposer les plantes mortes et les déchets des mouches pour créer des sources de nourriture supplémentaires.

Articles similaires

Vous pourriez également être intéressé par

Toutes les fonctionnalités du Webmail Rennes

    À l’instar de tous les établissements départementaux en France, l’Académie de Rennes dispose aussi d’une messagerie académique. Cette dernière regroupe les universités, les lycées,